Rééducation de l’épaule

Introduction :

L’épaule est susceptible : la rééducation après un traumatisme, une lésion, une chirurgie… est souvent longue. Les 2 symptômes les plus souvent rencontrés sont la douleur et surtout la raideur. Il s’agit d’un travail progressif, c’est à dire répété, fractionné et patient, visant à dépasser ses limites tout en les respectant.

Quel que soit le type de rééducation envisagé, il faut effectuer un travail avec le kinésithérapeute mais aussi des séances d’auto-rééducation qui doivent être réalisées 3 à 4 fois par jour pendant environ 10 à 15 minutes.

L’élévation se travaille de la façon suivante :en pendulaire, c’est-à-dire en effectuant des cercles dans le vide, le tronc penché en avant, la pesanteur et l’inertie données par le corps vont faire tourner le membre supérieur. L’élévation passive se travaille en position couchée grâce à l’autre membre supérieur. La technique du glissé sur plan lisse permet également de travailler cette élévation antérieure.

Le travail de la rotation externe se fait préférentiellement couchée avec un bâton, le membre supérieur sain imprimant le mouvement.

La rotation interne se travaille en mettant la main dans le dos. Ce sont ces mouvements qui récupèrent le dernier.

Principes généraux :

On ne doit pas avoir mal à l’épaule ou l’impression de ” forcer “. La douleur sert de limite, qu’il faut atteindre voire dépasser légèrement sans insister.

Travail en piscine (balnéothérapie) très utile

 

Si possible

Vessie de glace après la séance et/ou systèmes réfrigérant

Echarpe ou contention de repos et antalgique en fin de journée

Auto-rééducation (maintien des amplitudes et des rotations+++) entre les séances (2 fois 10 minutes/jour)

En cas de capsulite ou de raideur post-traumatique/post-opératoire de l’épaule :

15 séances de rééducation du membre supérieur et de la région cervicale. 2 à 3 fois par semaine

Massages et échauffement de l’épaule.

Travail en pendulaire

Elévation passive à l’aide du bras contro-latéral (position couchée +++)

Technique du glissé sur plan lisse

Récupération progressive des amplitudes (rotation externe+++)

Intégrer ces exercices dans des degrés d’élévation antérieure et de rotation externe croissants du bras

En cas de tendinopathie de la coiffe des rotateurs responsable d’un conflit sous acromial :

15 séances de rééducation du membre supérieur et de la région cervicale. 2 à 3 fois par semaine

Massages et échauffement de l’épaule.

Ultrasons sur le sus-épineux et le long biceps

Recherche des voies de passage sous-acromiales

Renforcement des muscles abaisseurs et rétropulseurs de la tête humérale (cf infra)

Recentrage actif de la tête humérale en abaissement, recul et auto-allongement axial
actif

Exercices de placement de l’omoplate et renforcement des fixateurs

Intégrer ces exercices dans des degrés d’élévation latérale et antérieure croissants du bras

Poser une question au Docteur Yves Rouxel

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.